Actus RSS

Actualités

Conférence publique de l'IISMM

Conférence - Mardi 5 octobre 2021 - 18:30Conférences publiques de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) en partenariat avec la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Bulac)Cycle 2021-2022 : Contre-pouvoirs dans les régimes à référence musulmaneMardi 5 octobre 2021 de 18h30 à 20h30 - Auditorium du Pôle des langues et civilisations, BULAC, 65, rue des Grands Moulins 75013 ParisEntrée libre« Ibn Khaldûn, la tribu et la ville contre-pouvoirs de l'État »Gabriel Martinez-Gros Historien, professeur émérite, Université Paris-Nanterre  

Lire la suite

Cycle des conférences publiques de l'IISMM en partenariat avec la BULAC

Conférence - Mardi 5 octobre 2021 - 18:30Conférences publiques de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) en partenariat avec la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC)Cycle 2021-2022 Les contre-pouvoirs dans les régimes à référence musulmaneEn contexte islamique, comme ailleurs, les systèmes d’autorité, les figures de la souveraineté, les rapports d’allégeance, de soumission et de dépendance, n’ont jamais pu empêcher l’existence de contre-pouvoirs plus ou moins structurés. Dans l’imaginaire collectif, les termes de fitna [« discorde », « désunion »] et de ridda [« rébellion », « révolte »] sont chargés de sens et la variété des interprétations dont ils font l’objet traduit une question centrale, non résolue : Au fond, que contestaient ceux qui prenaient le calame ou les armes ? Les rameaux sunnite, kharijite et chiite n’ont pas développé le même type de rapport à l’autorité établie au sein des courants majeurs de leurs traditions respectives, le premier valorisant davantage le principe d’obéissance, en référence à un hadith. Un tel énoncé est cependant trop général pour traduire la variété des situations qui traversent les histoires des dynasties ayant régné depuis la côte ouest du continent africain jusqu’aux îles de l’Océan indien, y compris à l’ère des trois empires, ottoman, perse et moghol. À l’époque contemporaine, parce qu’ils sont fondés, de manière plus explicite, sur des logiques de distinction des ordres et de renforcement du pouvoir central, déterminées en partie par les cadres hérités de la colonisation, les Etats-nations provoquent l’émergence de contre-pouvoirs habités par des logiques inédites.Le cycle de conférences publiques de l’année 2021-2022 sera l’occasion d’examiner, dans le temps long, les différentes modalités d’expression et d’organisation de ces contre-pouvoirs, qui paraissent comme autant de défis à une unité idéalisée. Les mardis de 18h30 à 20h30 - Auditorium du Pôle des langues et civilisations - 65, rue des Grands Moulins 75013 Paris. Entrée libre. Programme Mardi 5 octobre 2021Gabriel Martinez-Gros Historien, Professeur émérite, Université Paris-Nanterre« Ibn Khaldûn, la tribu et la ville contre-pouvoirs de l'État » Mardi 9 novembre 2021 Mathieu TerrierSpécialiste de l'histoire des idées en islam, Chargé de recherche, CNRS, LEM « L’opposition au pouvoir dans le shi’isme imâmite à la période prémoderne : de la révolte armée au contre-pouvoir spirituel » Mardi 7 décembre 2021Noémi Levy-AksuHistorienne, Coordinatrice de projet, Hafıza Merkezi (Centre Vérité, Justice, Mémoire), Istanbul« Production et transmission de savoirs en dehors du cadre universitaire dans la Turquie d'aujourd'hui » Mardi 4 janvier 2022Corinne Lefèvre Historienne, Chargée de recherche, CNRS, CEIAS « S'opposer au padshah : contestation et répression en Inde moghole (XVIe-XVIIIe siècles) » Mardi 1er février 2022 Nabil Mouline Historien et Politiste, Chargé de recherche, CNRS, DRES« Une siba urbaine ? Les prémices d'un mouvement constitutionnel au Maroc (1901-1962) » Mardi 8 mars 2022Leyla Dakhli-MitalHistorienne, Chargée de recherche, CNRS, Centre Marc Bloch (Berlin)« La rue, un contre-pouvoir à décrypter. Révoltes contemporaines sur la rive sud et est de la Méditerranée »  Mardi 5 avril 2022Sabrina Mervin Historienne, Directrice de recherche, CNRS, CéSor « Les oulémas chiites de la fin du XIXe siècle à nos jours : révolution et contre-pouvoir » Mardi 10 mai Ali BensaadProfesseur des Universités, Institut Français de Géopolitique, Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis« Hirak, le renouveau de la contestation en Algérie » Mardi 14 juin 2022Manon-Nour Tannous Politiste, Maîtresse de conférences, Université de Reims Champagne-Ardenne« S'opposer en contexte autoritaire, retour sur le cas syrien » 

Lire la suite

MIDA/ENIS Summer School 2021

École d'été - Lundi 5 juillet 2021 - 09:45The Innovative Training Network “Mediating Islam in the Digital Age” (MIDA) and the European Network for Islamic Studies (ENIS) organise the MIDA/ENIS Summer School 2021 Spoken images of/in Islam: Languages and Translations in Texts and Images  The MIDA/ENIS Summer School 2021 takes place from Monday 5 July to 9 July 2021 / Online ModeThemeTranslation is an integral part of any culture, and Muslim societies are no exception. The Summer School attempts to investigate the extent to which ideology can impact the translator’s style and selection of words that will, accordingly, shape the receivers’ worldviews. For instance, in mediaeval times Arabic scholars translated Greek philosophical and medical works and employed this knowledge in their elaboration of Islamic sciences. Translations or rather adaptations of Western works, inspired Muslim scholars, writers and artists in the nineteenth century to produce new hybrid scholarly and artistic amalgamation of their own. Take for example, the heavy debates among Muslim scholars regarding the translation of the Qur’an throughout history. The debate has diminished and the translation of the Qur’an in almost all world languages is now reality. Also western technologies of figurative painting and photography were introduced in the nineteenth century in the Middle East; they became striving media in the hands of local actors and practitioners. Today, Turkish television series conquer Netflix in adapted, dubbed and subtitled versions. What are the consequences of transferring a medium to another cultural context? Young researchers are stimulated to think about such questions by taking the textual and visual languages of Muslim societies as transmitters in this process throughout history. Because they belong to a non-verbal system of representations, figurative images require specific methods of analysis taking into account the ambiguity of the meaning they project and the ways they are shaped by pre-established visual schemes and codes. Together, we aim to develop our skills pertaining to critical academic analysis and positioning the agency of texts and images in Islamic societies, their authorship and dissemination; and how this transfer impacts what texts and images may represent. This hypothesizes, for example, that images are mediated translations of reality, staged and edited before reaching their audience. In this sense we require participants to think about the question how images frequently function in association with words, through titles, captions and labels, since gathering and composing additional information about images and words has the power to transform their message. The specifics of visual communication acquire extra weight in cultures that had long lived under a regime of aniconism, as is the case of the Sunni Muslim world. The Summer School will also offer PhD and MA students the opportunity to develop research questions for their theses and/or present their research projects by singling out, describing, and analyzing the main semiotic features of Muslim texts and images and the ways they become a mirror, which may passively and actively reflect the mind of the exegete or the reader. The aim is to jointly further our knowledge of how translation or interpretation  of texts, images or filmic materials affects their original meaning. How can we study Muslim texts and images in their different cultural, political, social and religious contexts? How are such translations or interpretations received in Islamic societies in different historical contexts? Can analytical methods grounded in the study of Western imagery be transferred to the analysis of the visual language in the Middle East and other Muslim regions? You can download the booklet enclosed (you'll find the zoom links)The keynotes will be public and the workshops are private. The links (and the associated passwords) will be used for the different parts of the Summer School. Make sure that you click the link that is identified in the schedule for that particular meeting.Please make sure you enter the meeting about 10 minutes before the scheduled activity starts to make sure that you are able to enter without issues. Public Events - Keynote Lectures (See the booklet)Monday, 5 July 202110:00-10:30  Keynote lecture 1 by Edhem Eldem (Boğaziçi University and Collège de France) “The Ottoman trial with Western images, symbols, and texts” 11:15-11:20 Keynote lecture 2 by Berfin Emre Cetin (London College of Communication) “Media and transnational identity construction: multilingual spheres”  Tuesday, 6 July 202110:00-10:30 Keynote lecture 3 by Carmen Pérez González (Independent researcher) “Written Images: Poetry and Qajar Photography”11:20-11:50 Keynote lecture 4 by Ali Sonay (University of Bern) “A War of Series? Visualizing Islam in Contemporary Turkish and Arab Television Dramas” Wednesday, 7 July 202110:00-10:30 Keynote lecture 5 by Christian Junge (Marburg University) “Translating taḥrir Cultural Practices, Affective Economies, Thick Translation and the Making of the Arab Spring”11:20-11:50 Keynote lecture 6 by Helge Daniëls (KU Leuven)"The imaginative power of book covers: Translation, gender and the postcolonial gaze"  About MIDAThe MIDA-project rests on the premise that technological innovations today and in the past have had a tremendous and unprecedented influence on Islam: on the modes of expression and communication of religious messages and traditions, and on the modes of engagement with society, and ultimately also on religious doctrines. In short, they have unleashed forces that have ultimately changed the face of religion This holds true as much for contemporary digitisation as for previous technological transformations. Instead of singling out one specific technological landmark as unique, subsequent innovations and transformations must be brought together into one analytical frame. About ENISENIS (European Network for Islamic Studies) stems from the collaboration of various European academic institutions: NISIS (the Netherlands Interuniversity School for Islamic Studies), IISMM (l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman), CSIC (Consejo superior de investigaciones científicas), CNMS Philipps-University of Marburg (Centrum für Nah-und Mittelost-Studien),  SeSaMO (Società Italiana di Studi sul Medio Oriente).      

Lire la suite

4e congrès des études sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Colloque - Lundi 28 juin 2021 - 10:00Le quatrième Congrès des études sur le Moyen-Orient et mondes musulmans, accueilli par Aix-Marseille Université, se tiendra à distance du 28 juin au 2 juillet 2021.Selon la formule déjà éprouvée en 2015, 2017, et 2019, mais en s’adaptant aux circonstances sanitaires, ces cinq journées offriront, à travers près de 80 ateliers et de nombreuses autres propositions (tables rondes, fil rouge jeunes chercheurs, prix de thèse, films, exposition, théâtre, concert), un panorama riche et foisonnant des questionnements actuels, des travaux de recherche personnels et collectifs, achevés ou en cours, portant sur le Moyen - Orient, le Maghreb, ainsi que sur l’islam et les musulmans dans le monde.Le programme des ateliers est disponible sur le site du congrès avec les résumés en français et en anglais et le riche programme général du congrès.Le Congrès est gratuit mais l’inscription est indispensable pour pouvoir accéder aux sessions en ligne (zoom).

Lire la suite

Les juifs et les autres minorités dans l’Islam méditerranéen

Colloque - Mercredi 9 juin 2021 - 19:00Colloque international organisé au Musée d’art et d’histoire du judaïsme, sous la direction scientifique de Bernard Haykel, Princeton University, et de Lucette Valensi, EHESS.Colloque organisé en partenariat avec The Institute for the Transregional Study of the Contemporary Middle East (Princeton University), l’École des hautes études en sciences sociales (IISMM, CéSor, CETOBaC) et l’Institut national des langues et civilisations orientales.Les communautés juives, qui vécurent durant des siècles en terres d’Islam, sur un territoire s’étendant de la Perse au Maroc, des Balkans à la péninsule Arabique, ont presque toutes disparu. À partir de la fin du XIXe et au cours du XXe siècle, parfois volontairement mais le plus souvent sous la contrainte, les juifs ont quitté le monde musulman pour gagner l’Europe, les Amériques ou Israël. Les sociétés, auxquelles ils appartenaient parfois depuis des millénaires, ont été amputées de leur présence et les juifs ont souvent disparu de la mémoire de ces pays dont ils partageaient la culture.Pour dépasser les antagonismes contemporains qui obèrent la connaissance de cette histoire, ce colloque abordera les relations des juifs avec les musulmans majoritaires, mais également avec d’autres minorités (chrétiens d’Orient, ibadites, chiites, Européens, etc.) pour approcher au plus près la réalité de ces sociétés multiculturelles. Des contextes aussi divers que le Yémen, la Syrie, la Turquie, le Liban, la Tunisie ou l’Algérie seront abordés, touchant à des domaines tels que le droit islamique, les nationalismes arabes et le sentiment national des juifs, les solidarités intercommunautaires, les interactions culturelles, le dialogue interreligieux, la création artistique et littéraire.Au Musée d’art et d’histoire du judaïsme et en ligne, les 9, 10, 11 juin 2021.  Réservation en ligne (gratuit)S’inscrire pour assister au colloque à l’auditoriumS’inscrire pour suivre le colloque en ligne  

Lire la suite

Conférence publique de l'IISMM

Conférence - Mardi 1 juin 2021 - 18:30 Mardi 1er juin 2021 de 18h30 à 20h en visioconférence* CONFERENCE ANNULEEPierre-Jean Luizard, Directeur de recherche, CNRS, GSRL« Le Hezbollah déclare la guerre au coronavirus : un nouvel humanisme musulman ? » 

Lire la suite

Conférence publique de l'IISMM

Conférence - Mardi 1 juin 2021 - 18:30 Mardi 1er juin 2021 de 18h30 à 20h visioconférence* Pierre-Jean Luizard, Directeur de recherche, CNRS, GSRL« Le Hezbollah déclare la guerre au coronavirus : un nouvel humanisme musulman ? » * Cet événement aura lieu en visioconférence à 18h30 (GMT+02:00). Si vous souhaitez accéder à la visioconférence merci de bien vouloir rejoindre la salle en renseignant votre nom et choisissant "écoute seule" à l'adresse https://webconference.ehess.fr/b/bil-kca-tri. Vous aurez la possibilité à la fin de la conférence de poser vos questions par tchat.

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Clone de ENIS/NISIS-MIDA Spring School Indonesia 2022

Appels étudiants - Lundi 1 novembre 2021 - 23:00 ENIS/NISIS-MIDA Spring School Indonesia 2022 "Mobility and Mobilisation in Muslim Societies" 21-27 March 2022Sunan Kalijaga State Islamic University, YogyakartaDeadline: November 1st, 2021 The international Spring School “Mobility and mobilisation (...)(...)

Lire la suite

Conférence publique de l'IISMM-BULAC

Conférence - Mardi 9 novembre 2021 - 18:30Conférences publiques de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) en partenariat avec la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC)Cycle 2021-2022Mardi 9 novembre 2021 de 18h30 à 20h30 - Auditorium du (...)(...)

Lire la suite

ENIS/NISIS-MIDA Spring School Indonesia 2022

Appels étudiants - Lundi 1 novembre 2021 - 23:00 ENIS/NISIS-MIDA Spring School Indonesia 2022 "Mobility and Mobilisation in Muslim Societies" 21-27 March 2022Sunan Kalijaga State Islamic University, YogyakartaDeadline: November 1st, 2021 The international Spring School “Mobility and mobilisation (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités