Actus RSS

Actualités

Le Touat une région oasienne au cœur du Sahara

Colloque - Mercredi 18 avril 2018 - 09:30Le Touat (on parle du grand Touat mais il se compose de trois sous-régions : le Touat à proprement parler, le Gourara et le Tidikelt) se trouve au sud du grand erg occidental qui est une zone dunaire totalement inhabitée, et les oasis qui forment cet ensemble s’égrènent autour du plateau du Tadma’it. La région possède des ressources hydrauliques fossiles qui ont permis le développement de cités du désert souvent fortifiées, les ksour.Avant le XIVe siècle le Touat n’était pas situé sur les grands axes du commerce transsaharien mais les reconfigurations géopolitiques (notamment le développement de Tlemcen et de Tombouctou au détriment de Walata) ont entrainé le déplacement vers l’est des routes dites « occidentales » qui reliaient jusque-là l’Afrique de nord à l’Afrique sub-saharienne. Avec ce déplacement le Touat est devenu un véritable carrefour où se rencontraient les pistes venant des différentes régions du Maghreb extrême jusqu’à l’Égypte en direction du sultanat du Mali (XIVe-XVe) puis des Songhaïs (XVIe). L’importance des enjeux économiques mais aussi culturels et religieux pour les différentes entités politiques a fait de la région l’objet d’une âpre compétition mais malgré cette position stratégique l’histoire de l’effervescent passé du Touat n’a pas retenu beaucoup l’attention des chercheurs. L’une des raisons de ce désintérêt est liée à la multiplicité, la diversité et le caractère éclaté des sources susceptibles d’éclairer notre connaissance de l’histoire de cette zone. Cette constatation nous a conduit au montage d’un projet pluridisciplinaire visant à exhumer et rassembler une documentation manuscrite, matérielle et orale éparse, pour étudier cette région du Touat à la fois comme un espace rural « insulaire » et enclavé et comme un carrefour à la croisée des routes sahariennes reliant l’Orient arabe, la Méditerranée et l’Afrique subsaharienne. Nous envisageons à la fois l’histoire locale des communautés rurales oasiennes et des tribus nomades qui parcourent la région, et l’histoire globale et connectée de la zone qui place les cités caravanières du Touat au cœur des réseaux transsahariens de marchands mais aussi de savants.Ce colloque vient clore la première étape d’une recherche encore en cours. Il doit permettre aux différents partenaires de présenter les résultats de leur travail mais aussi à d’autres chercheurs d’apporter leur expertise et d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexion. L’objectif était de faire surgir et de rassembler des sources jusque là méconnues et/ou éparpillées et/ou peu utilisées dans le cadre de l’histoire saharienne, et de faire ainsi émerger de nouveaux chantiers de recherche. Les différents participants présenteront donc les corpus exploités, les méthodes suivies et traiteront d’une question illustrant ce que ces « nouveaux » documents et/ou nouvelles approches ouvrent comme perspectives. Il s’agit d’établir ainsi un état des lieux documentaire et méthodologique dédié au Touat mais utilisable pour l’étude d’autres espaces sahariens. Programme18 avril 2018Matinée : 9h30-13hINTRODUCTIONPrésentation du programme ANR TouatPremière séanceLes bibliothèques privées (khizānāt) du Touat : constitution des fonds et circulation des textesDemi-journée sur l’histoire des manuscrits locaux conservés dans les nombreuses bibliothèques privées (khizānāt) de la région : présentation des bibliothèques, question de leur constitution et de la circulation des manuscrits.Mohammad al-Djouzi, Propriétaire de la bibliothèque privée d’Ouled SaïdAbdelhamid Abdelkabir, Propriétaire de la bibliothèque privée de LemtarfaAbdenacer Tobok, Coordinateur région d’AoulefSaïd Bouterfa, Journaliste et chercheur indépendantÉlise Voguet, Chargée de recherche IRHT/CNRS, Directrice adjointe de l’IISMMAprès-midi : 15h-17h30Deuxième séanceLe patrimoine des ksour : apports des enquêtes archéologiques et architecturalesMounia Chekhab, Conservatrice, Musée d’art islamique de Doha« Ksour du Touat : les exemples de Tamentit et de Bouda. État de la question et méthodologie pour une étude préliminaire »Illili Mahrour, Architecte DPLG, Doctorante en anthropologie Ladec/CNRS« Hériter l’espace habité du Gourara »Nora Gueliane, Architecte, doctorante en histoire CRH/EHESS« Le orf de la construction dans les Ksour : Le cas des ksour de la vallée du M’Zab » 19 avril 2018Matinée : 9h30-13hPremière séanceLes identités tribales et la structuration sociale du Touat : la question des traditions oralesYazid Benhounet, Chargé de recherche LAS/CNRS, membre du CJB« From tribe to nation ? Quelques notes sur la nationalisation de l’histoire et de la mémoire des Kunta »Nouredine Amara, Chercheur CHS/Université Paris I« Un désert juridique : le Sahara dans les petits papiers d’empire. Touâti, une identité réductible à la nationalité française ? »Deuxième séanceL’islam et ses modalités : une riche documentation régionale inéditeBrahim Kerroumi, Doctorant en histoire, Université de Montréal« Les zaouïas du Touat et la diversité des confréries religieuses : Réflexion sur la Zaouïa al-Raggāniya selon les sources du XVIIIe siècle (al-Tawsila et Silsilat al-Anwār) »Élise Voguet, IRHT/CNRS« Recueils de Nawāzil, ouvrages biographiques, chroniques : comment utiliser des sources locales tardives pour étudier la constitution d’une élite savante au Touat (XIVe-XVIe siècle) »Après-midi : 15h-17hTroisième séanceMigrations, commerce et circulationsIngrid Houssaye, Chargée de recherche CNRS/UMR8167« Quelques documents sur le Touat dans des archives italiennes : problématiques et perspectives de recherche »Hadrien Collet, Docteur en histoire de l’Université Paris I, IMAF« Le grand Touat et le Sahel occidental (XVe-XIXe) dans les sources juridiques touati : un nouveau régime documentaire historique pour repenser le commerce transsaharien »CONCLUSIONS

Lire la suite

Islam en Afrique de l'Ouest

Conférence - Mardi 15 mai 2018 - 18:30Dans le cadre du Cycle des conférences publiques de l'Institut d'études de l’Islam et des sociétés du monde musulman Cycle 2017-2018 : "Afriques : sociétés en mouvement"    Islam en Afrique de l'Ouest Mardi 15 mai 2018 de 18h30 à 20h30 - École des hautes études en sciences sociales, Amphithéâtre François Furet, 105, boulevard Raspail, 75006 Paris. Entrée libre  Marie Miran-Guyon, Anthropologue et historienne, Maître de conférences, EHESS, IMAF« Qui parle au nom de l’islam en Afrique de l’Ouest ? Retour sur un siècle de foisonnement associatif islamique »

Lire la suite

Appel à candidatures : Prix Michel Seurat 2018 sur le monde arabe contemporain

Appels étudiants - Dimanche 15 avril 2018 - 00:00Le Prix Michel Seurat a été institué par le CNRS en juin 1988 pour « honorer la mémoire de ce chercheur du CNRS, spécialiste des questions islamiques, disparu dans des conditions tragiques. Ce programme vise à aider financièrement chaque année un jeune chercheur, ressortissant d’un pays européen ou d’un pays du Proche-Orient ou du Maghreb, contribuant ainsi à promouvoir connaissance réciproque et compréhension entre la société française et le monde arabe ».Depuis 2017, l’organisation du Prix a été déléguée au GIS « Moyen-Orient et mondes musulmans », en partenariat avec l’IISMM-EHESS et Orient XXI.D’un montant de 15 000 € en 2018, le Prix est ouvert aux titulaires d’un master 2 ou d’un diplôme équivalent, âgés de moins de 35 ans révolus et sans condition de nationalité, de toutes disciplines, travaillant sur les sociétés contemporaines du Proche-Orient et/ou du Maghreb.Il a pour vocation d’aider un jeune chercheur à multiplier les enquêtes sur le terrain, dans le cadre de la préparation de sa thèse.Les enquêtes doivent avoir lieu à l’étranger. La maîtrise de la langue du pays concerné est une condition impérative.Date limite de dépôt des candidatures : dimanche 15 avril 2018 (minuit, heure de Paris).Constitution du dossier impérativement en langue française :un plan et un projet de recherche détaillés précisant de manière claire les enquêtes qui seront menées sur le terrain (10 pages maximum) ;un curriculum vitae ;une copie des diplômes obtenus, assortie le cas échéant de leur traduction en français ;une ou plusieurs attestations de personnalités scientifiques : attestations récentes et en rapport avec la candidature au Prix.Adresser votre dossier uniquement par voie électronique impérativement aux deux adresses suivantes :prix.michel.seurat@ehess.frprix.michel-seurat@cnrs.frVoir le règlement du Prix en téléchargement.  

Lire la suite

Faire du chemin avec Elias Khoury

Rencontre - Mardi 06 février 2018 - 16:00Rencontre organisée dans le cadre du séminaire de l’IISMM « Orient-Littératures » à propos du parcours d’Elias Khoury (romancier libanais), de son oeuvre et en particulier de son dernier roman Les enfants du ghetto. Je m’appelle AdamPrésentation par Rania Samara (professeure de lettres et traductrice des romans de l’écrivain).Roman : Les enfants du ghetto. Je m’appelle AdamChez Actes Sud Littérature / Mondes arabesParution : Février, 2018 Traduit de l’arabe (Liban) par Rania SAMARA(Présentation de l’éditeur) À New York où il enseigne la littérature arabe, l’auteur dit avoir rencon­tré un certain Adam Dannoun, mystérieux marchand de falafel israélien ; il aurait réussi à acquérir des cahiers en partie calcinés trouvés dans l’appartement après la mort de ce dernier. Il s’agit de deux romans ina­chevés. Le premier raconte l’histoire d’un poète arabe de l’époque omeyyade, Waddâh al-Yaman, amant de la femme du calife. Celle-ci le cachait dans un coffre du palais ; l’ayant appris, le calife ordonna de déposer le coffre au fond d’un puits, où le poète mourut noyé sans avoir pu ou voulu prononcer un mot. Le second manuscrit, bien plus ample, se présente comme un récit autobiographique. Il rapporte en détail, en retraçant la destinée d’une foule de personnages, les événements tragiques survenus à Lod en 1948, quand presque tous les habitants de la ville furent expulsés ; ceux qui y étaient restés, dont Adam, encore nourrisson, furent regroupés dans un camp sordide auquel les vainqueurs donnèrent cruel­lement le nom de ghetto…Dans cette nouvelle approche, après La Porte du soleil, de la Nakba palestinienne de 1948, Elias Khoury aborde des thèmes majeurs comme l’identité, la mémoire, le rapport du roman à l’histoire, mais il se pose surtout, en les croisant, cette question : comment restituer en littérature des crimes dont les victimes se sont murées dans le silence ? Il emprunte pour y répondre plusieurs masques, le dernier étant celui d’un témoin oculaire auquel Adam Dannoun, incapable de raconter lui-même l’épisode le plus monstrueux, demande de le relayer.

Lire la suite

L’Afrique dans la colonisation

Conférence - Mardi 03 avril 2018 - 18:30Dans le cadre du cycle des conférences publiques 2017-2018 de l'Institut d'études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM) "Afriques : sociétés en mouvement", se tiendra, le 3 avril 2018 de 18h30 à 20h30 à l'EHESS, une conférence intitulée : « Des Africains dans la colonisation. La nouvelle donne des années 1950 : cinéma, culture et politique » donnée par Odile Goerg, historienne et professeure à l'Université Paris Diderot, CESSMA.  Entrée libre 

Lire la suite

Présentation de l’ouvrage de Fabien Truong « Loyautés radicales. L’islam et les mauvais garçons de la Nation »

Débat - Mercredi 10 janvier 2018 - 16:00Dans le cadre du Réseau Thématique Pluridisciplinaire « Islams et chercheurs dans la cité », Fabien Truong présentera son livre Loyautés radicales. L’islam et les « mauvais garçons » de la Nation (La Découverte, 2017) en présence de Marc Saint-Upéry, journaliste, éditeur et traducteur.Résumé de l’ouvrageÀ la suite des attentats frappant notre pays à répétition, les mots se figent – entre « islamisation » et « radicalisation » – pour désigner un phénomène perçu comme une menace : le désir d’islam des « mauvais garçons » de la Nation. Immigrés de descendance, passés par la délinquance, musulmans par croyance : tel serait le portrait-robot du nouvel extrémisme made in France.Dans cette enquête dense et sensible, nous embarquons avec Adama, Radouane, Hassan, Tarik, Marley et un fantôme dont le nom s’est brutalement imposé au monde : Amédy Coulibaly. Pour espérer comprendre la terreur, Fabien Truong fait le pari de revenir sur Amédy et sa « vie d’avant », en gagnant la confiance des vivants. Aux bords de la ville, ces garçons apprennent à devenir des hommes en éprouvant des loyautés concurrentes. Envers leur quartier, leurs copains et les non-dits de l’histoire familiale. Mais aussi envers la Nation et son idéal méritocratique, et envers un capitalisme promouvant l’individualisme, la virilité et la compétition économique. Les contradictions affleurent, surtout quand l’économie souterraine, la police et l’absurdité du matérialisme ordinaire sont de la partie. La religion musulmane se dresse comme une dernière ressource pour s’en sortir sans trahir et combattre avec noblesse. S’engage une lente reconversion, autorisant l’introspection et le changement de direction. Mais aussi, parfois, une mise en scène spectaculaire qui transforme l’impasse en un cri de guerre.En nous rappelant qu’apprendre à les connaître « eux », c’est finalement mieux « nous » comprendre, Loyautés radicales jette une lumière inédite sur le quotidien de ces jeunes hommes et sur les nouvelles formes de violence qui nous entourent collectivement, dans un monde où on ne naît pas guerrier, mais où on le devient.

Lire la suite

L’enseignement de l’histoire en Afrique

Conférence - Mardi 06 mars 2018 - 18:30Dans le cadre du cycle des conférences publiques 2017-2018 de l'Institut d'études de l’Islam et des sociétés du monde musulman :L’enseignement de l’histoire en Afrique Iris Seri-Hersch, historienne, maître de conférences, Aix-Marseille Université, IREMAM « Souveraineté et enseignement de l’histoire dans le Soudan "oriental" (1900-1970) » etKmar Bendana, historienne, professeure, Université de la Manouba, Tunis « Eléments pour un état de l’enseignement de l’histoire de l’Afrique en Tunisie ».

Lire la suite

EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Histoire du droit islamique moderne

Journée(s) d'étude - Jeudi 17 mai 2018 - 09:00Cette journée d’étude porte sur les cultures et les patrimoines juridiques et normatifs des mondes musulmans et sur leurs transformations du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours, suite à l’émergence et à l’universalisation d’un langage juridique positivis (...)(...)

Lire la suite

Projection-débat de « Grands soirs et petits matins »

Séance spéciale de séminaire - Mercredi 09 mai 2018 - 15:00Projection-débat dans le cadre du séminaire Europe-Monde Arabe : histoire croisée des espérances révolutionnaires durant les années 1960-70s de : « Grands soirs et petits matins », film de William Klein (1968, 98 mn) Le 9 mai 2018 de 15h (...)(...)

Lire la suite

Projection et débat autour du documentaire "Nos Plumes"

Projection-débat - Vendredi 04 mai 2018 - 18:30Le vendredi 4 mai, l’IISMM propose une projection du documentaire de Keira Maameri, Nos plumes, suivie d’un débat en présence de la réalisatrice, de l’écrivain Faïza Guène et de la sociologue Kaoutar Harchi (Paris-Descartes / CERLIS). Le débat sera (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman
96 boulevard Raspail
75006 Paris