Actus RSS

Actualités

Homoérotisme et homosexualités dans les sociétés arabes, des âges prémodernes à l’ère contemporaine

Conférence - Mardi 06 juin 2017 - 18:30Frédérice Lagrange (professeur de langue et littérature arabes à l'Université Paris-Sorbonne) tiendra une conférence le mardi 6 juin intitulée « Homoérotisme et homosexualités dans les sociétés arabes, des âges prémodernes à l’ère contemporaine » et organisée dans le cadre du cycle « Minorités en Islam, islam en minorité ».Il s'agit de la dernière conférence publique de l'IISMM de l'année 2016-2017.

Lire la suite

Les minorités confessionnelles en Syrie

Conférence - Mardi 23 mai 2017 - 18:30Bernard Heyberger et Bruno Paoli tiendront une conférence le mardi 23 mai intitulée « Les minorités confessionnelles en Syrie » et organisée dans le cadre du cycle « Minorités en Islam, islam en minorité ».Résumés des intervenants :Bernard Heyberger (historien, directeur d’études à l’EHESS / CéSor) : Le terme de «minorité» ne s’est imposé en Syrie que dans l’entre-deux guerres. Mais il a ensuite été projeté sur les réalités du passé. Les chrétiens sont autochtones en Syrie depuis le début du christianisme, et ont vécu sous le régime de la dhimma pendant plus d’un millénaire. Les réformes du XIXe siècle, puis l’intervention des Puissances, et enfin le passage de l’empire à l’Etat-nation ont changé considérablement l’image qu’ils avaient d’eux-mêmes et le regard des autres sur eux. Ils ont pour la plupart adhéré au nationalisme arabe et/ou à l’idée de la Grande Syrie, ce qui ne les a pas empêchés d’être soupçonnés de diviser la nation et de servir l’Occident. Ils ont passé des compromis avec le régime autoritaire, mais n’ont pas pour autant échappé aux contraintes politiques et économiques. Depuis 2011, ils se sont rangés majoritairement derrière Assad.Bruno Paoli (linguiste et historien, professeur à l’Université Lyon 2) : Les alaouites de Syrie ont été projetés sous les feux de l’actualité à l’occasion des dramatiques événements qui secouent le pays depuis six ans, stigmatisés par les uns en tant que communauté au pouvoir, victimisés par les autres parce qu’ils appartiennent à la communauté du pouvoir. La vérité se situe probablement entre les deux. Au delà des préjugés et des amalgames, une meilleure connaissance de leur histoire doit nous aider à mieux appréhender et comprendre la complexité de la situation actuelle et des enjeux du conflit en cours.

Lire la suite

Autour de l'ouvrage « Itinéraires arabes en révolution (2011-2014) »

Débat - Lundi 15 mai 2017 - 18:00Le débat sera consacré au n°74 de la revue Horizons Maghrébins : « Itinéraires arabes en révolution (2011-2014) ».Ce volume a été préparé sous la responsabilité de Nadine Picaudou-Catusse et Pierre Vermeren, et édité par les Presses universitaires du Midi (2016).Résumé : Sans prétendre dresser un bilan exhaustif des « révolutions arabes » cinq ans après leur déclenchement, ce numéro entend mettre à profit un certain recul par rapport à l’événement pour mettre à distance le déferlement de paroles, d’images et d’émotions qui a accompagné le moment déclencheur de 2011. Il propose d’en relire tel ou tel aspect au regard des trajectoires historiques et des cultures politiques singulières qui sont celles des différentes sociétés secouées à des degrés très divers par l’événement. Autrement dit, il entend privilégier à la fois l’historicité propre des sociétés et le temps long de leurs évolutions. Pas plus dans les sociétés arabes qu’ailleurs dans le monde, les révolutions ne se font en un jour, faut-il le rappeler ? C’est pourquoi nous parlons « d’itinéraires arabes en révolution ». Gardons-nous donc d’asséner des jugements et de promouvoir un prêt-à-porter démocratique, acceptons modestement d’observer les réalités mouvantes du terrain.La discussion sera animée par :Philippe Pétriat (MCF, Université de Paris 1 / IMAF)Nadine Picaudou-CatusseMohammed Habib Samrakandi (Anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès)Pierre Vermeren (Professeur, Université de Paris 1)

Lire la suite

l’islam en Chine

Conférence - Mardi 02 mai 2017 - 18:30Marie-Paule Hille, historienne et anthropologue, maître de conférences à l'EHESS, tiendra une conférence le mardi 2 mai intitulée "L'islam en Chine" et organisée dans le cadre du cycle "Minorités en Islam, islam en minorité". La diversité de l’islam que l’on observe aujourd’hui en Chine puise ses origines dans la relation pluriséculaire que cette religion minoritaire entretient avec la société chinoise. Tout au long de l’histoire de Chine, tant durant la période impériale et la période républicaine que depuis l’instauration du régime communiste en 1949, la présence des musulmans a pris plusieurs formes et a constitué divers enjeux politiques, institutionnels, culturels et économiques. Depuis plus d’une trentaine d’années, on assiste à un renouveau islamique qui se traduit par une visibilité croissante de l’islam dans l’espace public.

Lire la suite

La culture populaire au Moyen-Orient

Colloque - Lundi 27 mars 2017 - 09:30L’idée d’une culture populaire à affirmer et à défendre ne s’est imposée que récemment dans le monde de l’Islam méditerranéen. Plus récemment qu’en Europe en tout cas, et suite à des acquisitions massives, rétrospectivement qualifiées de « pillages » qui ont provoqué en retour une prise de conscience d’une production que les élites ne rangeaient pas dans le patrimoine. Il a encore fallu, ici aussi, l’affirmation politique de personnalités nationales voire régionales, la prise de conscience de la nécessité de sauvegarder, comme héritage ou « tradition » (turath) des manifestations d’un génie local, non seulement face à la globalisation arabe ou musulmane, qui s’est imposée d’ailleurs grâce à de sérieuses synthèses avec les pratiques locales, mais encore face à la diffusion, tant par la force que par la persuasion, de modèles occidentaux et, plus largement, des effets sociaux d’une modernisation et d’une urbanisation massive. C’est donc un travail à chaud sur les cultures populaires que l’on peut observer (et analyser) ici, cela jusqu’à l’époque contemporaine.Dans un pays comme le Japon qui s’est ouvert tardivement sur l’extérieur et a toujours été soucieux de combiner spécificité et modernité, au point de constituer un modèle à suivre pour des représentants de la réforme islamique [Voir Alain Roussillon, Identité et modernité : Les voyageurs égyptiens au Japon (XIXe-XXe siècles), Paris, Sindbad, 2005], le jeu des données entre grande et petite culture, production nationale et globalisée est significativement différent de ce que l’on observe en Méditerranée. Pour récente qu’elle soit ici, la recherche ethnographique sur le monde musulman, comme d’ailleurs sur les autres aires culturelles du monde, n’en est pas moins vigoureuse et originale. Développée notamment à partir d’un important musée d’ethnographie, musée national installé à Osaka après l’exposition universelle de 1970, des équipes de chercheurs abordent cette question de la culture populaire de façon très directe et sur des dossiers précis, sans toujours faire ce détour, jugé ailleurs obligé, par l’histoire et l’orientalisme. De fait, pour ce qui est de l’Orient, les Japonais n’ont de leçon à recevoir de personne !En cela, la comparaison, par une confrontation sereine, avec des études anthropologiques françaises nourries d’une tradition savante et d’une longue cohabitation avec l’Islam, mais qui dérive trop facilement aujourd’hui vers une perspective hyper-critique et des études historiographiques, au détriment souvent d’enquêtes de terrain conduites à la base, peut être éminemment suggestive. Tant pour mettre en valeur l’intérêt des travaux développés par nos collègues japonais que pour poser les termes d’un débat, nous voudrions explorer ces différences de méthode et d’approche, en mettant en avant les points où elles peuvent s’enrichir mutuellement, à partir de dossiers comparables, abordés par des collègues proches, susceptibles de dialoguer sur leurs travaux respectifs.Des propositions des uns et des autres sur cette notion de culture populaire, plusieurs angles se dégagent :La question des reclassements de productions données, par exemple de textes emblématiques comme les 1001 Nuits, entre petite et haute cultureLes approches différentes et pourtant riches d’interférences entre les appréciations des questions culturelles selon qu’elles sont vues de l’intérieur ou de l’extérieur, par des communautés scientifiques, avec des critères, des enjeux distinctsL’élaboration dynamique des pratiques et conduites vernaculaires ou mondialisées dans des contextes précis.Cette confrontation des différents modes d’approche cherche à mettre au jour les différences tant dans la définition des objets, des méthodes et des paradigmes, sur la base d’une confrontation d’approches sur la même aire culturelle par des chercheurs de formation française ou japonaise, en vue de préciser des divergences comme des convergences, de s’opposer ou de chercher à dégager la complémentarité des points de vue, susceptibles de s’enrichir mutuellement de leurs différences.Colloque organisé par François Pouillon (EHESS) & Tsuyoshi Saito (Université de Kobe) avec le soutien du Musée national d’ethnologie (Osaka, Japon) & de l’IISMM (UMS 2000 / EHESS-CNRS) dans le cadre de l’accord EHESS-NIHU

Lire la suite

Afro-Palestine Solidarity Past and Present

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 16 mars 2017 - 17:00Séance exceptionnelle du séminaire « La question palestinienne : quelles comparaisons possibles ? » organisée conjointement avec l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP). Avec l'intervention de Bill Mullen (professor of American Studies, Purdue University)."This presentation will delineate the history of solidarity efforts between African-Americans and Palestinians. The presentation will focus on the period 1967 to the present. The so-called “Six Day” War of 1967 advanced African-American support for Palestinians. Both the Black Panther Party and the Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC) expressed support for Palestinian self-determination. In the 1970s, more mainstream figures like Jessie Jackson and Andrew Young attempted to collaborate with representatives of the Palestine Liberation Organization. More recently, the Movement for Black Lives platform endorsed the use of the term “apartheid” to describe Israel’s occupation, and approved support for the Boycott, Divestment, Sanctions campaign against Israel. There have been particular instances of solidarity, as the “Ferguson to Gaza” hashtag showed. In 2015, the “Black for Palestine” solidarity statement signed by more than 1,000 prominent Black intellectuals, activists, writers indicated a new phase of Afro-Palestinian solidarity. This talk will discuss this tradition of solidarity within the context of wider anti-colonial movements in the contemporary period." Bill V. Mullen is professor of American Studies at Purdue University. He is the author of W.E.B. Du Bois Revolutionary Across the Color (Pluto Press, 2016) ; Un-American : W.E.B. Du Bois and the Century of World Revolution (Temple University Press, 2015), Afro-Orientalism (University of Minnesota Press, 2004), and Popular Fronts : Chicago and African American Cultural Politics, 1935–1946 (University of Illinois Press, 1999). He has edited or co-edited five books including, with Fred Ho, Afro-Asia : Revolutionary Political and Cultural Connection Between African-Americans and Asian-Americans. His articles have appeared in African-American Review, Social Text and American Quarterly. He is a member of the Organizing Collective for USACBI (United States Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel) and faculty advisor for Purdue Students for Justice in Palestine. In 2012 he was a member of a USACBI delegation to Palestine.Plus de détails sur le séminaire « La question palestinienne : quelles comparaisons possibles ? »  

Lire la suite

Qsûr sahariens

Journée(s) d'étude - Vendredi 17 mars 2017 - 09:00A l'occasion de la résidence à l'IISMM de Mounia Chekhab, conservatrice au musée d'Art islamique de Doha (Qatar) et auteur de l'ouvrage Le qsar, type d’implantation humaine au Sahara : architecture du Sud Algérien (Archaeopress, 2016), l'équipe de l'atelier Mondes Sahariens organise une journée d'étude sur le thème des qsûr sahariens. Dans la même optique que celle qui anime l'atelier mensuel, cette rencontre se veut être l'occasion de faire dialoguer des spécialistes de champs disciplinaires variés (histoire, anthropologie, géographie, archéologie...) autour d'un même thème, dans le but de dynamiser et enrichir les travaux respectifs de chacun. Objet d'étude complexe, aux multiples facettes, le qsar saharien sera abordé par le prisme de travaux récents menés dans différents espaces sahariens (Maroc, Mauritanie et Algérie). En ménageant des plages réservées à la discussion, l'équipe de l'atelier Mondes Sahariens espère que cette journée sera aussi l'occasion d'un dialogue constructif entre les intervenants et les participants à l'atelier.Rencontre organisée par Chloé Capel (UMR 8167) & Elise Voguet (IRHT-IISMM) dans le cadre de l'atelier Mondes Sahariens : sources, espaces, sociétés (VIIIe - XIXe s.)Programme :9h : Accueil et introduction9h30 : SALIMA NAJI (architecte DPLG, anthropologue - Rabat) - Retour sur expérience (2006-2016). Restaurer, réhabiliter, restituer un patrimoine collectif dans ses pratiques spatiales. Entre abandon, perte du système de référence et nouvelles revendications identitaires.10h15 : MOHAMED BELATIK (archéologue - INSAP - Rabat) - Les villages historiques de Tata (Maroc) : configuration spatiale, typologie et essai de chronologie11h : Pause11h30 : CHLOÉ CAPEL (archéologue - UMR 8167 - Paris) - De Sijilmassa aux qsûr du Tafilalt: propositions historiques sur l'origine des qsûr villageois dans le sud-est marocain12h15 : Pause14h : MOUNIA CHEKHAB (conservatrice - Museum of Islamic Art - Doha) - Les qsûr de Tamentit (Algérie) : état de la question et étude préliminaire14h45 : AHMED MOULOUD EL-HILAL (historien - Université de Nouakchott ) - Autour des qsûr de Mauritanie : héritage et spécificités15h30 : Discussion

Lire la suite

EHESS

flux rss  Actualités

Les réformistes musulmans et leur rayonnement dans l’espace francophone : débats acteurs / observateurs

Colloque - Vendredi 29 septembre 2017 - 09:00Organisé dans le cadre de l’appel à projet lancé par le Bureau central des cultes (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur intitulé « Les approches réformistes dans l’islam contemporain et leur influence en France » et, en partenariat avec le ministère de (...)(...)

Lire la suite

Palmarès du Prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Prix et distinctions - Le jury du prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans organisé par l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM – UMS2000 EHESS-CNRS) et le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) Moyen-Orient et mondes musulmans s’est réuni l (...)(...)

Lire la suite

Deuxième Congrès du GIS Moyen Orient et Mondes Musulmans

Colloque - Mercredi 05 juillet 2017 - 14:00Les objectifs du CongrèsEncourager les jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorantsFaire connaître les centres de recherche et les associations (Diwan, Halqa, Samah, AGIS) travaillant sur le champRéunir des chercheurs d’horizons divers pour dépasser (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman
96 boulevard Raspail
75006 Paris