Actus RSS

Actualités

Conférence-débat autour de l'ouvrage de Laurence LOUËR (Sciences-Po, CERI)

Débat - Vendredi 08 décembre 2017 - 18:30A l'occasion de la parution de l'ouvrage de Laurence LOUËR (Professeure associée à Sciences-Po, Chercheure au CERI), aux Éditions du Seuil et en partenariat avec l’IISMM, « Sunnites et Chiites, Histoire politique d’une discorde » : Conférence-débat en présence de l’auteure et de : Sabrina Mervin (Chargée de recherche, CNRS, CéSor) ; Samy Dorlian (Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne Paris IV. Une histoire politique des conflits autant que des échanges entre sunnites et chiites : une approche inédite et un livre essentiel pour comprendre les recompositions du monde musulman.La chute de Saddam Hussein en Irak en 2003 a placé la relation entre les deux grands courants de l’islam au cœur des recompositions de l’ordre régional au Moyen-Orient. Les « printemps arabes » de 2010- 2011, les offensives de Daech, les guerres civiles au Yémen et en Syrie aujourd’hui ont encore accentué cette dynamique de polarisation. Quelles en sont les origines ?Ce livre ambitieux expose le processus historique qui y a conduit, depuis les querelles autour de la succession de Mahomet jusqu’à la révolution iranienne de 1979 et la contre-offensive saoudienne, en passant par les transformations du salafisme. Il explique que ce n’est pas un affrontement confessionnel mais les usages politiques du sunnisme et du chiisme, notamment via la création des États ottoman et savafide, qui ont contribué à structurer les relations interétatiques actuelles. Centré autour des interactions entre chiites et sunnites – et pas seulement autour de leurs conflits - l’ouvrage montre également que la discorde a connu des tentatives de dépassement, et qu’elle n’a pas empêché la coexistence, ni les alliances et les échanges. Un autre de ses intérêts est ainsi de relativiser la notion de « blocs » et de montrer que les identités sunnite et chiite ne sont pas exclusivement religieuses.   

Lire la suite

Nouveaux regards sur l’esclavage

Conférence - Mardi 05 décembre 2017 - 18:30Dans le cadre du cycle des conférences publiques de l'Institut d'études de l’Islam et des sociétés du monde musulman :Anaïs Wion, Historienne, Chargée de recherche, CNRS, IMAF, « L'esclavage et le travail contraint dans l'Éthiopie chrétienne médiévale et pré-contemporaine »et              Henri Médard, Historien, Professeur, Aix-Marseille Université, « Une redéfinition des catégories de genre en Afrique orientale au XIX e siècle. L’esclavage au royaume du Buganda (Ouganda)

Lire la suite

Conférences Publiques de l'Institut d'études de l'Islam et des sociétés du monde musulman

Conférence - Mardi 03 octobre 2017 - 18:30PrésentationL’image de l’Afrique a longtemps oscillé entre afro-pessimisme et vision irénique. Les études récentes, menées notamment en France, viennent casser les stéréotypes et proposer un véritable renouvellement. D’abord presque exclusivement anthropologiques, elles ont adopté une démarche pluridisciplinaire convoquant histoire, géographie, archéologie et s’ouvrant à de nouveaux terrains d’investigations. Les études sur l’Afrique orientale permettent ainsi un renouveau de l’historiographie de l’esclavage jusqu’à récemment centrée sur la traite atlantique. De même les historiens du fait colonial insistent aujourd’hui sur les effets retours, les réverbérations entre métropole et colonies, ou encore sur la superposition des logiques impériales. De nouveaux sujets ont également ouvert la voie à un déplacement du regard : ainsi l’étude des migrations des Subsahariens a permis la remise en cause des constructions nationales en induisant un processus de « cosmopolitisation ».Un tel redéploiement témoigne de l’émergence d’une génération de jeunes chercheurs, arabisants ou sémitisants, connaissant les langues de l’espace subsaharien et directement en prise avec les African Studies, anglophones et germanophones. Il permet par ailleurs une meilleure compréhension des enjeux du présent et de l'actualité.Ce cycle de conférences se veut une fenêtre sur ce renouvellement récent des études africaines en France. ProgrammeMardi 3 octobre 2017 - Le soufisme au SénégalFabienne Samson, Anthropologue, Chargée de recherche, IRD, IMAF« Réformes au sein du soufisme au Sénégal. Un champ religieux en mutation »Mardi 7 novembre 2017 - Sahel et Sahara au XIXe siècleCamille Lefebvre, Historienne, Chargée de recherche, CNRS, IMAF« Sources et matériaux d’une histoire du Sahel et du Sahara au XIXe siècle »Mardi 5 décembre 2017 - Nouveaux regards sur l’esclavageAnaïs Wion, Historienne, Chargée de recherche, CNRS, IMAF« L'esclavage et le travail contraint dans l'Éthiopie chrétienne médiévale et pré-contemporaine» etHenri Médard, Historien, Professeur, Aix-Marseille Université« Une redéfinition des catégories de genre en Afrique orientale au XIXe siècle. L’esclavage au royaume du Buganda (Ouganda) »Mardi 9 janvier 2018 - Les djihads des XVIIIe et XIXe siècles au SahelAbdel Wedoud Ould Cheikh, Anthropologue, Professeur émérite, Université de Lorraine,« Shurbubba, fin du XVIIe siècle (Mauritanie) : une lointaine étincelle saharienne des djihads sahéliens des XVIIIe-XIXe siècles ? » etJean Schmitz, Anthropologue, Directeur de recherche, IRD, IMAF« Au Sahel : des révolutions musulmanes du XVIIIe siècle (Sénégal, Guinée) aux djihads expansionnistes et au "second esclavage" du XIXe siècle (Nigeria, Mali, Cameroun…) »Mardi 6 février 2018 - Le terrorisme islamiste au SahelMarc-Antoine Pérouse de Montclos, Politiste, Directeur de recherche, IRD« Le djihad au Sahel : local ou global ? » etElodie Apard, Historienne, Directrice de l'IFRA-Nigeria« De la secte au Califat : analyse sémantique de l'évolution de Boko Haram »Mardi 6 mars 2018 - L’enseignement de l’Histoire en AfriqueIris Seri-Hersch, Historienne, Maître de conférences, Aix-Marseille Université, IREMAM« Souveraineté et enseignement de l’histoire dans le Soudan "oriental" (1900-1970) » etKmar Bendana, Historienne, Professeure, Université de la Manouba, Tunis« Eléments pour un état de l’enseignement de l’histoire de l’Afrique en Tunisie »Mardi 3 avril 2018 - L’Afrique dans la colonisationOdile Goerg, Historienne, Professeure, Université Paris Diderot, CESSMA« Des Africains dans la colonisation. La nouvelle donne des années 1950 : cinéma, culture et politique »Mardi 15 mai 2018 - Islam en Afrique de l'OuestMarie Miran-Guyon, Anthropologue et historienne, Maître de conférences, EHESS, IMAF« Qui parle au nom de l’islam en Afrique de l’Ouest ? Retour sur un siècle de foisonnement associatif islamique » etSeydi Diamil Niane, Islamologue, Université de Strasbourg, Chercheur associé, Timbuktu Institute« Les confréries soufies sénégalaises à l’épreuve du wahhabisme »Mardi 5 juin 2018 - La modernité en AfriqueJulien Bondaz, Anthropologue, Maître de conférences, Université Lumière Lyon 2, LADEC« La modernité en Afrique comme concept et comme imagination »

Lire la suite

Art global ? Circulations et engagements artistiques monde arabe/Europe

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 septembre 2017 - 09:00Cette journée d’étude vise à mettre au jour les enjeux, les modalités et les conséquences de circulations artistiques engagées et globalisées. Une approche comparée y sera développée dont le premier point d’ancrage est l’étude de circulations artistiques en provenance du monde arabe vers l’Europe, circulations inscrites dans les suites des soulèvements arabes de 2011 et 2012, mais aussi dans le temps plus long des relations entre l’Europe et le monde arabe. Quels sont les effets de ces circulations sur les contenus artistiques et les parcours des artistes ? De quelle manière le registre artistique se constitue-t-il comme un répertoire d’engagement, la référence à un art politique est-elle ici centrale ? La démarche s’inscrit dans les recherches sur la globalisation au croisement d’une sociologie de l’art et d’une sociologie politique et s’appuiera méthodologiquement sur la reconstitution de parcours d’engagements d’artistes en circulations, du monde arabe vers l’Europe, et retour.Programme9H/9H30 : Accueil et petit déjeuner9H30 : Introduction par Pénélope Larzillière (IRD/CEPED)1e session : Engagements artistiques en mouvementprésidente de séance : Jocelyne Dakhlia (EHESS/Centre de Recherches Historiques)10H : Franck Mermier (CNRS) Réseaux et institutions de la scène culturelle syrienne : les reconfigurations de l’exil10H40 : Sébastien Boulay (Université Paris Descartes/CEPED) Mobilités et immobilités des artistes ouest-sahariens engagés11H20 : pause café11H40 : Abaher El Sakka (Université de Bir Zeit) Les expressions artistiques des artistes palestiniens dans l’espace public12H20 : Anahi Alviso-Marino (CESSP, CRAPUL, CEFAS) Street art et politique : Sanaa, Dubaï et la ville de Koweït (2011-2017)13H : pause déjeuner2e session : Art politique et globalisationprésident de séance Cédric Parizot (CNRS/IREMAM, MMSH)14H30 : Simon Dubois (Aix-Marseille Université/IREMAM) Le théâtre syrien en mouvement15H10 : Kirsten Scheid (American University of Beirut) Palestinian Global Art ?15H50 : Marta Bellingreri (PhD Université de Palerme, DiARiA) Women Artists in Jordan: A Cosmopolitan Outlook16H30 : Pause3e session : Visibilités artistiques et circulations politiquesprésidente de séance : Mercedes Volait (CNRS/INHA/Invisu)16H50 : Sarah Dornhof (Freie Universität Berlin) Negotiating Contemporary Moroccan Art in a Transcultural Context17H30 : Alain Messaoudi (Université de Nantes/CRHIA, INHA/Invisu) La promotion de l’art des plasticiens « autodidactes » maghrébins au tournant de la décolonisation (1945-1960) 

Lire la suite

Envisioning the Palestinian Future (Envisager l’avenir palestinien)

Conférence - Lundi 18 septembre 2017 - 17:00Conférence-débat en anglais de Richard Falk : « Envisioning the Palestinian Future (Envisager l’avenir palestinien) »Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponiblesEn collaboration avec le séminaire « Penser l’expérience palestinienne » de l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM), l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) organise une conférence-débat avec le Professeur Richard Falk.Résumé de l’intervention (en anglais) :The realization of Palestinian rights and the establishment of a sustainable peace depends on an agreed solution negotiated on the basis of the equality of the two peoples. Equality contrasts with the inequality that has shaped past efforts to end the conflict. The conference will discuss how and by what means Israel can accept the premise of equality between Jews and Palestinians, as a necessity for peace.La conférence sera suivie d’un débat avec la salle.Richard Falk est professeur émérite de droit international à l’Université de Princeton, et actuellement directeur du projet “Global Climate Change, Human Security, and Democracy” à l’Université de Californie (Santa Barbara). Il a écrit un grand nombre d’ouvrages sur le droit international et est depuis 2008 rapporteur spécial des Nations unies sur la « situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967 ». Il a également d’autres activités humanitaires, comme la présidence de la Nuclear Age Peace Foundation.

Lire la suite

Les réformistes musulmans et leur rayonnement dans l’espace francophone : débats acteurs / observateurs

Colloque - Vendredi 29 septembre 2017 - 09:00Organisé dans le cadre de l’appel à projet lancé par le Bureau central des cultes (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur intitulé « Les approches réformistes dans l’islam contemporain et leur influence en France » et, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ce colloque permettra aux acteurs du réformisme islamique de l’espace francophone d’échanger et de débattre avec des universitaires observateurs de ce courant original de l’islam contemporain pour les faire entrer en dialogue, et ce, devant un public large.Entrée gratuite mais sur inscription.Les acteurs musulmans invités seront, pour la plupart, ceux qui auront répondu positivement à des entretiens questionnant leur positionnement original sur des questions telles que leur positionnement vis-à-vis des « Textes fondateurs » (Coran et sunna), du patrimoine juridico-théologique classique (fiqh) et de ses oulémas, du prophète Muḥammad et des Compagnons (ṣaḥāba), de la sécularisation / laïcisation, du rapport hommes / femmes, des sciences humaines, de l’altérité interne (position vis-à-vis d’autres penseurs / courants de l’islam) et de l’altérité externe (l’altérité confessionnelle, les non-musulmans). Il s’agira d’approfondir ces questionnements en les mettant en débat les uns avec les autres.Comment définir ce qui relève du réformisme islamique et ce qui n’en relève pas ? Qu’englobe-t-on par cette dénomination qui qualifie certains acteurs plutôt que d’autres ? Des chercheurs ont produit des travaux importants sur les militants / acteurs de la pensée islamique qui tenaient compte des défis imposés par leur contemporanéité. De manière non-exhaustive, nous pouvons citer entre autres (des plus anciennes publications aux plus récentes) : Louis Massignon[1], Henri Laoust[2], Jacques Jomier[3], Albert Hourani[4], Jacques Berque[5], Gilbert Delanoux[6], Farish Noor[7], Rachid Benzine[8], Abdou Filali-Ansari[9], Charles Kurzman[10], Alain Roussillon[11], Malika Zeghal[12], Mohamed Haddad[13] et Steven Duarte[14]. Il s’agira de questionner ces tentatives typologiques par un aller-retour entre le discours académique et celui des acteurs eux-mêmes.Enfin, pour que la recherche académique s’ancre au cœur des légitimes questionnements du grand public, ce colloque permettra également des débats entre les invités mais aussi avec le public sur ces questions complexes. Co-organisation : Laboratoire Pléiade (Université Paris 13) et l’IISMM (Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman).Projet financé par le Bureau central des cultes (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la RechercheResponsable scientifique du projet :Steven DUARTE, Maître de conférences arabe / islamologie, spécialiste des réformismes de l’islam Université Paris 13 - Université Sorbonne Paris Cité.Comité organisateur :Omero MARONGIU-PERRIA, Chercheur associé (Institut pour le pluralisme religieux et l’athéisme – Université de Nantes) Directeur pédagogique ECLEE-France.Djuhra BENCHIR, Aumônier militaire du culte musulman (ministère des Armées – Paris École Militaire).Contact :Pour des informations sur le colloque, écrire à djuhra.ababsa@sciencespo-grenoble.frInscription obligatoire :Inscription dans la limite des places disponibles et en cliquant ici__________________________[1] Louis Massignon, « Les vraies origines dogmatiques du Wahhābisme : liste des œuvres de son fondateur », Revue du Monde musulman, vol. 36 (1918-1919): p. 320-326.[2] Henri Laoust, « Le réformisme orthodoxe des “Salafiya” et les caractères généraux de son orientation actuelle », Revue des Études Islamiques, vol. 6 (1932) : p. 175-224.[3] Jacques Jomier, Le Commentaire coranique du Manâr : tendances modernes de l’exégèse coranique en Égypte, Paris, G. P. Maisonneuve, 1954.[4] Albert Hourani, La pensée arabe et l’Occident (« Arabic Thought in the Liberal Age 1798-1939 »), Paris, Naufal, 1991 (1re éd. 1962).[5] Jacques Berque, « Cà et là dans les débuts du Réformisme religieux au Maghreb », Études d’orientalisme dédiées à la mémoire de Lévi-Provencal, vol. 2, Paris, G. P. Maisonneuve et Larose, 1962, p. 471-494 et L’islam au temps du monde, Paris, Sindbad, 1984.[6] Gilbert Delanoue, Moralistes et politiques musulmans dans l’Égypte du XIXe siècle : 1798-1882, vol. 1 et 2, Le Caire, Institut français d’archéologie orientale du Caire, 1982.[7] Farish A. Noor, New Voices of Islam, Leiden, ISIM, 2002.[8] Rachid Benzine, Les nouveaux penseurs de l’islam, Paris, Albin Michel « Espaces libres », 2004.[9] Abdou Filali-Ansari, Réformer l’islam ? : une introduction aux débats contemporains, Paris, La Découverte, 2004.[10] Charles Kurzman, Liberal Islam : a source book, New York/Oxford, Oxford University Press, 1998 et An Islamic reformation ?, Lanham, Lexington Books, 2004.[11] Alain Roussillon, La pensée islamique contemporaine acteurs et enjeux, Paris, Téraèdre « L’Islam en débats », 2005.[12] Malika Zeghal, « Réformismes, Islamismes et Libéralismes religieux », Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée [En ligne], juillet 2008, mis en ligne le 16 juillet 2008, consultable sur http://remmm.revues.org/index5303.html et « Nouvelles contraintes discursives et réformismes religieux : les intellectuels musulmans dans la sphère publique américaine », Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée [En ligne], juillet 2011, mis en ligne le 1 juillet 2011, consultable sur http://remmm.revues.org/index5443.html.[13] Mohamed Haddad, Le réformisme musulman : une histoire critique, Paris, Mimesis « Triquetra », 2013 (1re éd. 2011).[14] Steven Duarte, « Contribution à une typologie des réformismes de l’islam : les critères distinctifs du “réformisme islamique” », Arabica, Brill, 63/3-4, 2016, p. 294-323.

Lire la suite

Palmarès du Prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Prix et distinctions -Le jury du prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans organisé par l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM – UMS2000 EHESS-CNRS) et le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) Moyen-Orient et mondes musulmans s’est réuni le 15 mai 2017. Il a désigné les lauréats sur la base de rapports établis sur chaque candidature par les experts qu’il avait mandatés.3 prix ont été décernés sur un total de 49 candidatures :Le prix Relations internationales/Sciences politiques soutenu par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère des Affaires Étrangères a été attribué à :Tristan Leperlier, Une guerre des langues ? Le champ littéraire algérien pendant la « décennie noire » (1988-2003). Crises politiques et consécrations transnationales, thèse de sociologie soutenue à l’EHESS le 4 décembre 2015, sous la direction de Madame Gisèle Sapiro.Le prix Rémy Leveau, sur l’islam en France et en Europe soutenu par le Bureau central des cultes (BCC) du ministère de l’Intérieur a été attribué à :Benjamin Bruce, Governing Islam Abroad: The Turkish and Moroccan Muslim Fields in France and Germany, thèse de science politique soutenue à Sciences Po Paris le 15 janvier 2015, sous la direction de Madame Catherine Wihtol De Wenden.Le prix de la thèse francophone décerné par le Bureau Maghreb de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) – Maghreb a été attribué à :Hassan Chahdi, Le muṣḥaf dans les débuts de l’islam. Recherches sur sa constitution et étude comparative de manuscrits coraniques anciens et de traités de qirā’āt, rasm et fawāṣil, thèse d’études coraniques/codicologie soutenue à l’EPHE le 11 octobre 2016, sous la direction de Monsieur François Déroche. Le jury, présidé par Anne-Laure Dupont, maître de conférences en histoire à l’université Paris-Sorbonne, était constitué de volontaires du comité de pilotage de l’IISMM et du conseil scientifique du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans :Hocine Benkheira, directeur d’études (EPHE)Anne-Marie Brisebarre, directrice de recherche émérite (CNRS, LAS-Collège de France)Pascal Buresi, directeur de l’IISMM, directeur de recherche (CNRS) et directeur d’études (EHESS-CNRS)Nathalie Clayer, directrice de recherche (CNRS), directrice d’études (EHESS)Anne-Laure Dupont, maître de conférences (Université Paris-Sorbonne)Claire de Galembert, chargée de recherche (CNRS)Marie Ladier-Fouladi, directrice de recherche (IIAC-CNRS)Stéphanie Latte-Abdallah, chargée de recherche (CNRS, CERI-Sciences Po)Pierre Lory, directeur d’études (EPHE)Catherine Mayeur-Jaouen, professeur des universités (INALCO)Anne-Marie Moulin, directeur de recherche émérite (CNRS, Paris 7)Matthieu Rey, chargé de recherche (IREMAM-CNRS)Tal Tamari, directrice de recherche (DR2-CNRS)Élise Voguet, directrice adjointe de l’IISMM, chargée de recherche (IRHT-CNRS).

Lire la suite

EHESS

flux rss  Actualités

Appel à candidatures : Prix de thèse 2018 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Appels étudiants - Vendredi 12 janvier 2018 - 20:30L’Institut d’étude de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM-UMS2000) et le GIS Moyen-Orient Mondes musulmans du CNRS organisent en 2018 la sixième édition du Prix de thèse sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans. Sont éligibles de (...)(...)

Lire la suite

Appel à candidatures : session d'études doctorales de l'IISMM 2018

Appels étudiants - Lundi 15 janvier 2018 - 09:00L’École doctorale de l’IISMM 2018 se tiendra à Tirana, en Albanie du lundi 19 mars au vendredi 23 mars 2018.L’École permettra aux doctorants et aux masters dont la thématique de recherche est l’Islam et les sociétés du monde musulman et de spéciali (...)(...)

Lire la suite

Les djihads des XVIIIe et XIXe siècles au Sahel

Conférence - Mardi 09 janvier 2018 - 18:30Dans le cadre du cycle des conférences publiques de l'Institut d'études de l’Islam et des sociétés du monde musulman :Abdel Wedoud Ould Cheikh, Anthropologue, Professeur émérite, Université de Lorraine, « Shurbubba, fin du XVIIe siècle (Mauritanie) : une (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman
96 boulevard Raspail
75006 Paris