Actus RSS

Actualités

Les réformistes musulmans et leur rayonnement dans l’espace francophone : débats acteurs / observateurs

Colloque - Vendredi 29 septembre 2017 - 09:00Organisé dans le cadre de l’appel à projet lancé par le Bureau central des cultes (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur intitulé « Les approches réformistes dans l’islam contemporain et leur influence en France » et, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ce colloque permettra aux acteurs du réformisme islamique de l’espace francophone d’échanger et de débattre avec des universitaires observateurs de ce courant original de l’islam contemporain pour les faire entrer en dialogue, et ce, devant un public large.Entrée gratuite mais sur inscription.Les acteurs musulmans invités seront, pour la plupart, ceux qui auront répondu positivement à des entretiens questionnant leur positionnement original sur des questions telles que leur positionnement vis-à-vis des « Textes fondateurs » (Coran et sunna), du patrimoine juridico-théologique classique (fiqh) et de ses oulémas, du prophète Muḥammad et des Compagnons (ṣaḥāba), de la sécularisation / laïcisation, du rapport hommes / femmes, des sciences humaines, de l’altérité interne (position vis-à-vis d’autres penseurs / courants de l’islam) et de l’altérité externe (l’altérité confessionnelle, les non-musulmans). Il s’agira d’approfondir ces questionnements en les mettant en débat les uns avec les autres.Comment définir ce qui relève du réformisme islamique et ce qui n’en relève pas ? Qu’englobe-t-on par cette dénomination qui qualifie certains acteurs plutôt que d’autres ? Des chercheurs ont produit des travaux importants sur les militants / acteurs de la pensée islamique qui tenaient compte des défis imposés par leur contemporanéité. De manière non-exhaustive, nous pouvons citer entre autres (des plus anciennes publications aux plus récentes) : Louis Massignon[1], Henri Laoust[2], Jacques Jomier[3], Albert Hourani[4], Jacques Berque[5], Gilbert Delanoux[6], Farish Noor[7], Rachid Benzine[8], Abdou Filali-Ansari[9], Charles Kurzman[10], Alain Roussillon[11], Malika Zeghal[12], Mohamed Haddad[13] et Steven Duarte[14]. Il s’agira de questionner ces tentatives typologiques par un aller-retour entre le discours académique et celui des acteurs eux-mêmes.Enfin, pour que la recherche académique s’ancre au cœur des légitimes questionnements du grand public, ce colloque permettra également des débats entre les invités mais aussi avec le public sur ces questions complexes. Co-organisation : Laboratoire Pléiade (Université Paris 13) et l’IISMM (Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman).Projet financé par le Bureau central des cultes (DLPAJ) du ministère de l’Intérieur, en partenariat avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la RechercheResponsable scientifique du projet :Steven DUARTE, Maître de conférences arabe / islamologie, spécialiste des réformismes de l’islam Université Paris 13 - Université Sorbonne Paris Cité.Comité organisateur :Omero MARONGIU-PERRIA, Chercheur associé (Institut pour le pluralisme religieux et l’athéisme – Université de Nantes) Directeur pédagogique ECLEE-France.Djuhra BENCHIR, Aumônier militaire du culte musulman (ministère des Armées – Paris École Militaire).Contact :Pour des informations sur le colloque, écrire à djuhra.ababsa@sciencespo-grenoble.frInscription obligatoire :Inscription dans la limite des places disponibles et en cliquant ici__________________________[1] Louis Massignon, « Les vraies origines dogmatiques du Wahhābisme : liste des œuvres de son fondateur », Revue du Monde musulman, vol. 36 (1918-1919): p. 320-326.[2] Henri Laoust, « Le réformisme orthodoxe des “Salafiya” et les caractères généraux de son orientation actuelle », Revue des Études Islamiques, vol. 6 (1932) : p. 175-224.[3] Jacques Jomier, Le Commentaire coranique du Manâr : tendances modernes de l’exégèse coranique en Égypte, Paris, G. P. Maisonneuve, 1954.[4] Albert Hourani, La pensée arabe et l’Occident (« Arabic Thought in the Liberal Age 1798-1939 »), Paris, Naufal, 1991 (1re éd. 1962).[5] Jacques Berque, « Cà et là dans les débuts du Réformisme religieux au Maghreb », Études d’orientalisme dédiées à la mémoire de Lévi-Provencal, vol. 2, Paris, G. P. Maisonneuve et Larose, 1962, p. 471-494 et L’islam au temps du monde, Paris, Sindbad, 1984.[6] Gilbert Delanoue, Moralistes et politiques musulmans dans l’Égypte du XIXe siècle : 1798-1882, vol. 1 et 2, Le Caire, Institut français d’archéologie orientale du Caire, 1982.[7] Farish A. Noor, New Voices of Islam, Leiden, ISIM, 2002.[8] Rachid Benzine, Les nouveaux penseurs de l’islam, Paris, Albin Michel « Espaces libres », 2004.[9] Abdou Filali-Ansari, Réformer l’islam ? : une introduction aux débats contemporains, Paris, La Découverte, 2004.[10] Charles Kurzman, Liberal Islam : a source book, New York/Oxford, Oxford University Press, 1998 et An Islamic reformation ?, Lanham, Lexington Books, 2004.[11] Alain Roussillon, La pensée islamique contemporaine acteurs et enjeux, Paris, Téraèdre « L’Islam en débats », 2005.[12] Malika Zeghal, « Réformismes, Islamismes et Libéralismes religieux », Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée [En ligne], juillet 2008, mis en ligne le 16 juillet 2008, consultable sur http://remmm.revues.org/index5303.html et « Nouvelles contraintes discursives et réformismes religieux : les intellectuels musulmans dans la sphère publique américaine », Revue des Mondes Musulmans et de la Méditerranée [En ligne], juillet 2011, mis en ligne le 1 juillet 2011, consultable sur http://remmm.revues.org/index5443.html.[13] Mohamed Haddad, Le réformisme musulman : une histoire critique, Paris, Mimesis « Triquetra », 2013 (1re éd. 2011).[14] Steven Duarte, « Contribution à une typologie des réformismes de l’islam : les critères distinctifs du “réformisme islamique” », Arabica, Brill, 63/3-4, 2016, p. 294-323.

Lire la suite

Palmarès du Prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans

Prix et distinctions - Le jury du prix de thèse 2017 sur le Moyen-Orient et les mondes musulmans organisé par l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM – UMS2000 EHESS-CNRS) et le Groupement d’intérêt scientifique (GIS) Moyen-Orient et mondes musulmans s’est réuni le 15 mai 2017. Il a désigné les lauréats sur la base de rapports établis sur chaque candidature par les experts qu’il avait mandatés.3 prix ont été décernés sur un total de 49 candidatures :Le prix Relations internationales/Sciences politiques soutenu par le Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) du ministère des Affaires Étrangères a été attribué à :Tristan Leperlier, Une guerre des langues ? Le champ littéraire algérien pendant la « décennie noire » (1988-2003). Crises politiques et consécrations transnationales, thèse de sociologie soutenue à l’EHESS le 4 décembre 2015, sous la direction de Madame Gisèle Sapiro.Le prix Rémy Leveau, sur l’islam en France et en Europe soutenu par le Bureau central des cultes (BCC) du ministère de l’Intérieur a été attribué à :Benjamin Bruce, Governing Islam Abroad: The Turkish and Moroccan Muslim Fields in France and Germany, thèse de science politique soutenue à Sciences Po Paris le 15 janvier 2015, sous la direction de Madame Catherine Wihtol De Wenden.Le prix de la thèse francophone décerné par le Bureau Maghreb de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) – Maghreb a été attribué à :Hassan Chahdi, Le muṣḥaf dans les débuts de l’islam. Recherches sur sa constitution et étude comparative de manuscrits coraniques anciens et de traités de qirā’āt, rasm et fawāṣil, thèse d’études coraniques/codicologie soutenue à l’EPHE le 11 octobre 2016, sous la direction de Monsieur François Déroche. Le jury, présidé par Anne-Laure Dupont, maître de conférences en histoire à l’université Paris-Sorbonne, était constitué de volontaires du comité de pilotage de l’IISMM et du conseil scientifique du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans :Hocine Benkheira, directeur d’études (EPHE)Anne-Marie Brisebarre, directrice de recherche émérite (CNRS, LAS-Collège de France)Pascal Buresi, directeur de l’IISMM, directeur de recherche (CNRS) et directeur d’études (EHESS-CNRS)Nathalie Clayer, directrice de recherche (CNRS), directrice d’études (EHESS)Anne-Laure Dupont, maître de conférences (Université Paris-Sorbonne)Claire de Galembert, chargée de recherche (CNRS)Marie Ladier-Fouladi, directrice de recherche (IIAC-CNRS)Stéphanie Latte-Abdallah, chargée de recherche (CNRS, CERI-Sciences Po)Pierre Lory, directeur d’études (EPHE)Catherine Mayeur-Jaouen, professeur des universités (INALCO)Anne-Marie Moulin, directeur de recherche émérite (CNRS, Paris 7)Matthieu Rey, chargé de recherche (IREMAM-CNRS)Tal Tamari, directrice de recherche (DR2-CNRS)Élise Voguet, directrice adjointe de l’IISMM, chargée de recherche (IRHT-CNRS).

Lire la suite

Deuxième Congrès du GIS Moyen Orient et Mondes Musulmans

Colloque - Mercredi 05 juillet 2017 - 14:00Les objectifs du CongrèsEncourager les jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorantsFaire connaître les centres de recherche et les associations (Diwan, Halqa, Samah, AGIS) travaillant sur le champRéunir des chercheurs d’horizons divers pour dépasser le cloisonnement des équipes de recherchePermettre à des thèmes de recherche d’être abordés en commun par des spécialistes de différentes sciences humaines et sociales, de différentes périodes historiques, et de différentes aires géographiques ou pays (Maghreb, Moyen-Orient, Asie Centrale, Afrique subsaharienne, Asie du Sud et du Sud-Est)Répondre aux défis posés par les bouleversements en cours au Maghreb et au Moyen-Orient, rendre compte des mobilisations de la société civile.Les ateliersDes ateliers d’une journée ou d’une demi-journée présenteront des recherches en cours en favorisant les débats entre chercheurs.Les tables-rondes et rencontres transversalesL’ensemble des membres du congrès seront invités à se retrouver :pour la séance inaugurale (conférence inaugurale, remise des prix de thèse et du prix Michel Seurat)pour deux tables-rondes, l’une consacrée à l’accueil des chercheurs en exil, l’autre aux bibliothèques et archives et ressources numériques pour l’étude des mondes de l’Islamlors de l’Assemblée générale de l’AGIS

Lire la suite

Homoérotisme et homosexualités dans les sociétés arabes, des âges prémodernes à l’ère contemporaine

Conférence - Mardi 06 juin 2017 - 18:30Frédérice Lagrange (professeur de langue et littérature arabes à l'Université Paris-Sorbonne) tiendra une conférence le mardi 6 juin intitulée « Homoérotisme et homosexualités dans les sociétés arabes, des âges prémodernes à l’ère contemporaine » et organisée dans le cadre du cycle « Minorités en Islam, islam en minorité ».Il s'agit de la dernière conférence publique de l'IISMM de l'année 2016-2017.

Lire la suite

Les minorités confessionnelles en Syrie

Conférence - Mardi 23 mai 2017 - 18:30Bernard Heyberger et Bruno Paoli tiendront une conférence le mardi 23 mai intitulée « Les minorités confessionnelles en Syrie » et organisée dans le cadre du cycle « Minorités en Islam, islam en minorité ».Résumés des intervenants :Bernard Heyberger (historien, directeur d’études à l’EHESS / CéSor) : Le terme de «minorité» ne s’est imposé en Syrie que dans l’entre-deux guerres. Mais il a ensuite été projeté sur les réalités du passé. Les chrétiens sont autochtones en Syrie depuis le début du christianisme, et ont vécu sous le régime de la dhimma pendant plus d’un millénaire. Les réformes du XIXe siècle, puis l’intervention des Puissances, et enfin le passage de l’empire à l’Etat-nation ont changé considérablement l’image qu’ils avaient d’eux-mêmes et le regard des autres sur eux. Ils ont pour la plupart adhéré au nationalisme arabe et/ou à l’idée de la Grande Syrie, ce qui ne les a pas empêchés d’être soupçonnés de diviser la nation et de servir l’Occident. Ils ont passé des compromis avec le régime autoritaire, mais n’ont pas pour autant échappé aux contraintes politiques et économiques. Depuis 2011, ils se sont rangés majoritairement derrière Assad.Bruno Paoli (linguiste et historien, professeur à l’Université Lyon 2) : Les alaouites de Syrie ont été projetés sous les feux de l’actualité à l’occasion des dramatiques événements qui secouent le pays depuis six ans, stigmatisés par les uns en tant que communauté au pouvoir, victimisés par les autres parce qu’ils appartiennent à la communauté du pouvoir. La vérité se situe probablement entre les deux. Au delà des préjugés et des amalgames, une meilleure connaissance de leur histoire doit nous aider à mieux appréhender et comprendre la complexité de la situation actuelle et des enjeux du conflit en cours.

Lire la suite

Autour de l'ouvrage « Itinéraires arabes en révolution (2011-2014) »

Débat - Lundi 15 mai 2017 - 18:00Le débat sera consacré au n°74 de la revue Horizons Maghrébins : « Itinéraires arabes en révolution (2011-2014) ».Ce volume a été préparé sous la responsabilité de Nadine Picaudou-Catusse et Pierre Vermeren, et édité par les Presses universitaires du Midi (2016).Résumé : Sans prétendre dresser un bilan exhaustif des « révolutions arabes » cinq ans après leur déclenchement, ce numéro entend mettre à profit un certain recul par rapport à l’événement pour mettre à distance le déferlement de paroles, d’images et d’émotions qui a accompagné le moment déclencheur de 2011. Il propose d’en relire tel ou tel aspect au regard des trajectoires historiques et des cultures politiques singulières qui sont celles des différentes sociétés secouées à des degrés très divers par l’événement. Autrement dit, il entend privilégier à la fois l’historicité propre des sociétés et le temps long de leurs évolutions. Pas plus dans les sociétés arabes qu’ailleurs dans le monde, les révolutions ne se font en un jour, faut-il le rappeler ? C’est pourquoi nous parlons « d’itinéraires arabes en révolution ». Gardons-nous donc d’asséner des jugements et de promouvoir un prêt-à-porter démocratique, acceptons modestement d’observer les réalités mouvantes du terrain.La discussion sera animée par :Philippe Pétriat (MCF, Université de Paris 1 / IMAF)Nadine Picaudou-CatusseMohammed Habib Samrakandi (Anthropologue, Université de Toulouse Jean Jaurès)Pierre Vermeren (Professeur, Université de Paris 1)

Lire la suite

l’islam en Chine

Conférence - Mardi 02 mai 2017 - 18:30Marie-Paule Hille, historienne et anthropologue, maître de conférences à l'EHESS, tiendra une conférence le mardi 2 mai intitulée "L'islam en Chine" et organisée dans le cadre du cycle "Minorités en Islam, islam en minorité". La diversité de l’islam que l’on observe aujourd’hui en Chine puise ses origines dans la relation pluriséculaire que cette religion minoritaire entretient avec la société chinoise. Tout au long de l’histoire de Chine, tant durant la période impériale et la période républicaine que depuis l’instauration du régime communiste en 1949, la présence des musulmans a pris plusieurs formes et a constitué divers enjeux politiques, institutionnels, culturels et économiques. Depuis plus d’une trentaine d’années, on assiste à un renouveau islamique qui se traduit par une visibilité croissante de l’islam dans l’espace public.

Lire la suite

EHESS

flux rss  Actualités

Conférences Publiques de l'Institut d'études de l'Islam et des sociétés du monde musulman

Conférence - Mardi 03 octobre 2017 - 18:30PrésentationL’image de l’Afrique a longtemps oscillé entre afro-pessimisme et vision irénique. Les études récentes, menées notamment en France, viennent casser les stéréotypes et proposer un véritable renouvellement. D’abord presque exclusivement anthrop (...)(...)

Lire la suite

Art global ? Circulations et engagements artistiques monde arabe/Europe

Journée(s) d'étude - Vendredi 29 septembre 2017 - 09:00Cette journée d’étude vise à mettre au jour les enjeux, les modalités et les conséquences de circulations artistiques engagées et globalisées. Une approche comparée y sera développée dont le premier point d’ancrage est l’étude de circulation (...)(...)

Lire la suite

Envisioning the Palestinian Future (Envisager l’avenir palestinien)

Conférence - Lundi 18 septembre 2017 - 17:00Conférence-débat en anglais de Richard Falk : « Envisioning the Palestinian Future (Envisager l’avenir palestinien) »Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponiblesEn collaboration avec le séminaire « Penser l’expérience palestinienne » (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman
96 boulevard Raspail
75006 Paris