Rencontres scientifiques |

2014-2015

2015-06-15 : Après-midi d’étude “Typographie et graphisme de la lettre arabe : enjeux et perspectives”

Affiche_JourneeD'etude_PrintLundi 15 juin 2015
13h30 -18h30
Auditorium du Pôle des langues et civilisations,
65 Rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Organisation

Fanny Gillet (IMAf), Alain Messaoudi (CRHIA/IMAf) et Perin Emel Yavuz (IISMM/CRAL)

Action financée par la Région Île-de-France
avec l’aide de la BULAC, de l’Institut des mondes africains (IMAF) et du laboratoire Orient et Méditerranée, équipe Islam médiéval

Présentation

Cette après-midi d’étude a pour objectif de discuter des enjeux actuels de la typographie de la lettre arabe, à une échelle internationale et à la lumière des expériences passées. Témoins, historiens, artistes, praticiens et enseignants y dialogueront autour des projets de réforme de l’écriture et de renouvellement de la typographie arabe, hier et aujourd’hui, ainsi que des propositions esthétiques qui leur sont liées. On y analysera les résistances aux propositions nouvelles mais aussi les appuis qu’elles trouvent, et les raisons de l’intérêt que la lettre arabe suscite actuellement auprès des graphistes, qu’ils travaillent sur des textes en langue arabe ou non.

Cette discussion prendra la forme de deux tables rondes suivies d’une conférence, avec des discussions en français et en anglais. La première table-ronde permettra de débattre des rapports de la création typographique arabe avec l’espace public (selon que l’écriture arabe est y prépondérante ou non, symboliquement en position de force ou non) et des projets politiques dans lesquels elle s’inscrit. Doit-elle participer à la réaffirmation d’une identité culturelle arabe ? Contribuer au développement harmonieux de sociétés pluriculturelles ? Mourad Krinah y parlera du cas de l’Algérie et des enjeux d’une écriture vernaculaire. Naji el Mir nous dira quels sont selon lui les apports d’un dialogue avec la tradition calligraphique et d’une prise en considération des spécificités d’une culture visuelle arabe et persane. Nous aborderons l’héritage des traditions religieuses monothéistes à travers les recherches de Fenna Zamouri et les perspectives de dialogue interculturel à travers les projets de Marco Maione à la croisée de différents systèmes d’écriture.

La seconde table ronde inscrira dans une perspective historique les débats toujours actuels sur la modernité et la lisibilité de la lettre arabe. Huda AbiFares nous présentera l’intérêt de la typographie pour comprend l’histoire du monde arabe au XXe siècle. Emmanuel Szurek reviendra sur le cas de la Turquie où, malgré les effets de la décision autoritaire de latinisation de l’écriture turque (1928), certains usages de l’alphabet arabe se sont maintenus. Roberto Hamm et Faouzi Lakhdar-Ghazal présenteront les projets de simplification et de modernisation de la graphie de l’arabe qui ont été développés en Algérie et au Maroc entre 1950 et 1980, en vue d’une adaptation jugée nécessaire aux techniques de la machine à écrire et de l’ordinateur. Avec Nadine Chahine enfin, nous verrons comment les derniers développements technologiques ont entraîné une reformulation de ces propositions sur la modernité et la lisibilité de la lettre arabe.

Le graphiste plasticien iranien Reza Abedini, dans une conférence qui conclura la demi-journée, nous présentera les motivations sous-jacentes à son œuvre, les obstacles qu’il a rencontrés et les appuis qu’il a pu trouver.

Programme

13 h 30 – 13 h 45 — Introduction générale par Fanny Gillet (IMAf), Alain Messaoudi (CRHIA/IMAf) et Perin Emel Yavuz (IISMM/CRAL)

13 h 45 – 15 h 15 — Création typographique, espace public et traditions culturelles, table-ronde coordonnée avec François Zabbal, Institut du monde arabe/IMAF

  • Naji El Mir, graphiste (Paris)
  • Mourad Krinah, graphiste plasticien (Alger)
  • Marco Maione, graphiste, agence c-album (Paris)
  • Fenna Zamouri, graphiste (Bruxelles)

15 h 15 -15 h 30 — Pause

15 h 30 h-17h — Une modernisation nécessaire ? Projets de réformes et résilience de la lettre arabe (table-ronde coordonnée avec Dominique Casajus, CNRS/IMAf)

  • Huda AbiFares, Khatt Foundation (Amsterdam) : « Arab history through 100 years of typographic development »
  • Emmanuel Szurek, CETOBAC, EHESS (Paris) : « Changer d’alphabet en Turquie. Effacement, coercition, résistances »
  • Faouzi Lakhdar-Ghazal, Université Paul Sabatier (Toulouse) et Association Savoir et Développement : « De la lutte contre l’analphabétisme à l’ASV-CODAR »
  • Roberto Hamm, graphiste-typographe (Montpellier) : « Approche technique pour la création d’une typographie non-latine »
  • Nadine Chahine, graphiste (Francfort) : « Drawing new fonts in a changing technological context: thoughts on modernity and lisibility of the arabic letter today [Dessiner de nouvelles polices dans un contexte technologique transformé : propositions sur la modernité et la lisibilité de la lettre arabe aujourd’hui] » (communication en anglais)

17 h 10-17h 30 — Pause

17 h 30-18 h 30 — Conférence de Reza Abedini : Genealogy and history of the letter in a Perso-Arabic context [Généalogie et histoire de la lettre en contexte perso-arabe] (conférence en anglais, titre provisoire)

EHESS

flux rss  Actualités

l’islam en Chine

Conférence - Mardi 02 mai 2017 - 18:30Marie-Paule Hille, historienne et anthropologue, maître de conférences à l'EHESS, tiendra une conférence le mardi 2 mai intitulée "L'islam en Chine" et organisée dans le cadre du cycle "Minorités en Islam, islam en minorité". La diversité de l’islam que l’on (...)(...)

Lire la suite

La culture populaire au Moyen-Orient

Colloque - Lundi 27 mars 2017 - 09:30L’idée d’une culture populaire à affirmer et à défendre ne s’est imposée que récemment dans le monde de l’Islam méditerranéen. Plus récemment qu’en Europe en tout cas, et suite à des acquisitions massives, rétrospectivement qualifiées de « pillages » qui ont (...)(...)

Lire la suite

Afro-Palestine Solidarity Past and Present

Séance spéciale de séminaire - Jeudi 16 mars 2017 - 17:00Séance exceptionnelle du séminaire « La question palestinienne : quelles comparaisons possibles ? » organisée conjointement avec l’Association des Universitaires pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP). Avec l'interven (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman
96 boulevard Raspail
75006 Paris