Publications |

Autres publications

Ordre public et droit musulman de la famille

Ordre public et droit musulman de la famille

Nathalie Bernard-Maugiron, Beaudoin Dupret (dir.)
Bruxelles,  Bruylant - IRD - CJB, 2012,  465 p.
Les politiques législatives et les pratiques judiciaires de six pays du Nord et du Sud de la Méditerranée (France, Belgique et Espagne, Egypte, Maroc et Tunisie) face à des normes ou décisions étrangères dans le domaine du droit de la famille. Description : Les juges des pays de l’Union européenne sont de plus en plus souvent confrontés à des normes en provenance de pays arabes. Or, les règles de conflits de lois établies par le droit international privé peuvent conduire à l’introduction d’institutions porteuses de valeurs étrangères inconciliables avec les valeurs du pays d’accueil. La notion d’ordre public est alors invoquée pour repousser la loi étrangère, lorsque son contenu heurte les principes fondamentaux de l’État du for. Ce phénomène, loin d’être nouveau, a pris de l’ampleur ces dernières années, en raison notamment des crispations croissantes des différentes parties concernées, particulièrement face à des normes d’inspiration islamique. Cet ouvrage étudie les politiques législatives et les pratiques judiciaires de trois pays de l’Union européenne (France, Belgique, Espagne) et de trois pays du nord de l’Afrique (Égypte, Maroc, Tunisie), face à des normes ou décisions étrangères dans le domaine du droit de la famille. Quelles sont les valeurs que chaque pays considère comme des composantes intrinsèques de son ordre public ? Comment le juge prend-il connaissance du droit étranger ? Quelles formations lui sont offertes ? Par quels moyens l’existence d’une règle étrangère peut-elle être prouvée ? Le droit de la famille tel qu’il est légiféré et appliqué dans trois pays arabes est également exposé, permettant de souligner la diversité des interprétations et des applications actuelles du droit en contexte musulman, que le juge européen n’a pas toujours les moyens d’appréhender. Cet ouvrage permet également de souligner les différences de contenu de la notion d’ordre public et l’existence de conflits de valeurs à l’intérieur même du monde arabe. Il permet de la sorte de battre en brèche l’idée d’un ordre public musulman homogène. Sont regroupées dans un même ouvrage des analyses comparatives du droit de la famille et du droit international privé des deux rives de la Méditerranée, sur la base des textes de lois, de la jurisprudence et de la pratique de chaque pays

Pour citer ce document

, «Ordre public et droit musulman de la famille», iismm [En ligne], Autres publications, Publications,mis à jour le : 04/06/2013
,URL : http://iismm.ehess.fr/index.php?1114.
EHESS
CNRS

flux rss  Actualités

Politique et confréries au Maghreb et en Afrique de l’Ouest

Séance spéciale de séminaire - Mardi 19 février 2019 - 17:00La problématique des confréries soufies connaît actuellement un regain de recherches et d’activité. Cette situation tient à la réactivation du confrérisme tant au Maghreb qu’au Moyen-Orient, alors qu’il a acquis une puissance politique (...)(...)

Lire la suite

Appel à candidatures 2019 - Prix Michel Seurat

Appel recherche - Lundi 15 avril 2019 - 00:00Le Prix Michel Seurat a été institué par le CNRS en juin 1988 pour « honorer la mémoire de ce chercheur du CNRS, spécialiste des questions islamiques, disparu dans des conditions tragiques. Ce programme vise à aider financièrement chaque année un jeun (...)(...)

Lire la suite

Les financements de la recherche sur l’Islam après 2015

Table ronde - Vendredi 08 février 2019 - 12:00Depuis 2015, le contexte national de lutte contre le terrorisme a entraîné une multiplication des financements de la recherche sur l’Islam. Cette diversification des modes de financements pose la question du rapport entre recherche scientifique et at (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman
96 boulevard Raspail
75006 Paris
+33(0)1 53 63 56 05